> > Prague et ses environs > Kutna-Hora
 

KUTNA-HORA


UNESCO

Temps : 1 jour


Au Moyen Age, les revenus tirés des mines d’argent de Kutna Hora augmentèrent le prestige de la Couronne de Bohême. C’est à cette époque que Kutna Hora devint la ville Tchèque la plus importante et la plus riche. Au tournant des XIVe et XVe siècles, la cité de l’argent fut la résidence du roi de Bohême Venceslas IV.

Les principaux monuments architecturaux de Kutna Hora sont l’église gothique Saint-Jacques (1330) et l’imposante cathédrale Sainte-Barbe (1388), patronne des mineurs. Parmi d’autres trésors artistiques de la ville, signalons la Cour italienne (XIIIe siècle) qui servit d’hôtel de la monnaie et quelques jolies maisons patriciennes. Le bâtiment appelé Hrádek (Châtelet), faisant partie des anciennes fortifications urbaines, abrite aujourd’hui le musée de l’exploitation minière. L’exposition comprend également la visite d’un puits de mine médiéval. Kutna Hora compte encore d’autres attractions touristiques telles que l’ancienne école latine et l’église conventuelle comportant un curieux ossuaire d’os humains, situées dans le quartier de Sedlec. Les visiteurs de la ville peuvent assister à plusieurs manifestations culturelles. Citons les festivals de musique, l’Argentage de Kutna Hora, les Vendanges de Saint-Venceslas.

La cour Italienne : A l’origine résidence fortifiée du roi transformée en 1300 en hôtel des monnaies. Au temps de Venceslas IV, le bâtiment s’agrandit d’un nouveau palais, d’une chapelle avec encorbellement et d’une tour. Au XIXe siècle partiellement remanié en style néogothique. À voir lors de la visite : Exposition sur le monnayage à Kutna Hora, hôtel royal de la Monnaie, ancienne salle royale d’audiences, chapelle Saint-Venceslas et Saint Ladislas. Exposition permanente « Le monde de la monnaie et des médailles tchèques ». Démonstration de frappe de monnaie. Une partie de l’édifice héberge la galerie Felix Jenewein et l’Administration municipale de Kutna Hora.

Hrádek : Château fort gothique se présentant sous la forme d’un palais urbain fortifié doté d’une cour intérieure, d’une tour et d’encorbellements, reconstruit à la fin du XVe siècle. Abrite le musée tchèque de l’Argent : trois circuits de visite font découvrir symboliquement trois mondes sociaux de la ville minière royale du Moyen-Âge.

Le couvent cistercien le plus ancien de Bohême fut fondé en 1142 à Sedlec. Plus tard, la découverte de gisements de minerai d’argent, attribuée au moine Antoine du couvent de Sedlec, apporta, en 1276, richesse et gloire à la ville de Kutna Hora, proche de Sedlec. Cette découverte permit de réunir les moyens financiers nécessaires pour la construction de l’église monumentale de l’Assomption-de-la-Vierge à Sedlec. Cette imposante basilique à cinq nefs fut la première construction d’une cathédrale gothique de type français en Bohême. En 1421, la cathédrale et le couvent ne résistèrent pas à l’attaque des troupes hussites et furent incendiés. Une réfection réalisée à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles par Giovanni Blasius Santini lui donna son style contemporain. Il y concrétisa un style original tchèque appelé « gothique baroque », sans précédent en Europe, en combinant dans une remarquable unité le génie des deux tendances artistiques. La période d’épanouissement ne dura guère. En 1783 le couvent cistercien, comme beaucoup d’autres, fut supprimé par Joseph II. L’église fut désacralisée et utilisée comme dépôt de farine. La Cathédrale de l’Assomption-de-la-Vierge avec la ville de Kutna Hora sont inscrite sur la liste du patrimoine mondial culturel de l’Unesco depuis 1995.

 

 


 
Réaliser vos vacances
à la carte !


Conseils aux voyageurs

Procédure de réservation

Galeries photos

Vos commentaires

Qui sommes nous ?

Nous contacter

infos@moravietour.com